Nos concerts à Montréal

Un autre avantage d’habiter une grande ville comme Montréal est de pouvoir profiter de la visite de grands noms de la musique, en plus de multitudes de concerts d’artistes locaux.

Pour commencer, une petite présentation des salles de concert que nous avons :

  • le Centre Bell : la plus grande salle de Montréal, qui accueille surtout les matchs de hockey de l’équipe des Canadians, et peut accueillir pour un concert jusqu’à 15000 personnes.
  • le Métropolis : qui serait la salle préférée des Montréalais. Elle peut accueillir jusqu’à 2300 personnes et est d’un style plus ancien, avec balcon à l’étage.
  • le Club Soda : salle plutôt dédiée aux spectacles locaux, mais qui a accueilli de grands noms internationaux.
  • la Tulipe : Salle de style ancien également, pouvant contenir 760 personnes, pour des évènements locaux également.
  • la Salle Wilfried Pelletier : salle dédiée au classique : opéra, orchestre symphonique, avec plusieurs balcons, mezzanines, loges, pouvant contenir 2296 spectateurs.
  • l’Olympia (et oui, ici aussi) : jusque 2438 personnes peuvent savourer les spectacles d’humoristes, de théâtre, et musiques du monde.
  • et d’autres encore que nous aurons peut-être l’occasion de découvrir prochainement !

Donc rentrons maintenant dans le vif du sujet avec une présentation des groupes !

Bon ok, le style est très orienté rock, donc nous nous excusons d’avance pour ceux qui auraient voulu avoir notre avis sur les concerts de Justin Bieber et Selena Gomez qui sont venus à un mois d’intervalle.

11 février, Kashmir, hommage à led zeppelin, Club Soda

Un groupe québécois qui a réussi à se procurer un matériel presque identique au groupe original, et qui maîtrise tous les morceaux à la perfection, en les jouant comme le live célèbre The Song Remains the Same : solo de batterie qui finit avec les mains, archer de violon sur la guitare, etc. Ça donne un sacré niveau.

Par contre un peu déçus que le groupe ne vive pas plus personnellement les morceaux et se focalise peut-être trop sur la technique.

Voir la vidéo (notre sélection !)

12 février, 2cellos, salle Wilfried Pelletier

2cellosAh 2Cellos, ces deux violoncellistes issus de Croatie et Slovénie, qui doivent être responsables du raccourcissement des queues de milliers de chevaux vue leur talent à user les archers, nous ont gratifiés d’un concert émouvant, drôle, passionnant.

Quand leur batteur les rejoint, on a droit à une dose d’énergie supplémentaire qui a fait trembler les murs de cette salle qui ne doit pas être habituée.

Et entre les morceaux, l’humour style « lover slave » finit de transporter le public.

Dommage que ce concert ait été si court.

Voir la vidéo (notre sélection !)

19 février, April Hate, hommage à Nirvana

Groupe québécois qui déteste le mois d’avril comme tout fan de Nirvana. Le son était aussi parfait que le groupe original, l’énergie était là, et chose appréciable, April Hate s’est approprié les morceaux, quitte à changer des enchainements d’accords et des solos.

Le public était d’ailleurs en furie et les slams ne s’arrêtaient pas.

Ça pouvait donner un aperçu de ce que pouvaient être les concerts originaux et regretter de ne pas avoir pu y assister.

Voir la vidéo (notre sélection !)

23 février, Black Sabbath, Centre Bell

Groupe qu’on ne présente plus, fondateur du Heavy Metal en l’an de grâce 1968.

Pour cette tournée d’adieu (jusqu’à la prochaine ?), il était composé de presque tous les membres d’origine, dont le fameux Ozzy Osbourne, prince des ténèbres, au chant.

Après avoir traversé les décennies, bouleversé la musique et inspiré des centaines de groupes, ils étaient là pour nous jouer leurs classiques et quelques morceaux du nouvel album.

Malgré le fait que l’ex batteur des Rage Against the Machine donnait tout ce qu’il pouvait, le concert manquait un peu d’énergie, les morceaux étaient plus lents que sur album, Ozzy se remettant d’une méchante grippe et ses 2 comparses du devant de scène gardant leur flegme britannique.

Les vrais fans vont peut-être nous en vouloir, mais nous n’avons pas été emballés. D’autre groupes de la même époque réussissent encore des concerts d’anthologie.

Voir la vidéo (notre sélection !)

14 mars, LEJ, l’Olympia

Vous avez sûrement entendu parler de ces trois Parisiennes ! Il y a tout juste un an, elles ont posté une vidéo sur internet, leur Mash-Up des grands succès de l’été 2015 qui a fait le buzz. Ce sont 3 amies d’enfance, Lucie, Élisa et Juliette (L.E.J. prononcé Elijay) qui nous ont offert leur tout premier concert outre-Atlantique. Un trio qui nous propose des reprises au violoncelle, percussions et voix, un mélange étonnant de classique et de modernité. Leurs influences sont plutôt musiques américaines, reggae Rap, hip-hop. Sur scène, elles ont affiché une belle complicité entre elles et avec leur public. L’ambiance était au rendez-vous. Paraît-il qu’elles prépares un album avec leurs propres compositions, nous avons hâte de découvrir ça…

Voir la vidéo (notre sélection !)

21 mars, Heart, Centre Bell

En parlant de groupes des années 70 qui ont traversé les décennies sans s’essouffler, Heart en est un parfait exemple. Leur expérience et leur émotion ont rendu ce concert épique.

Les deux sœurs et leurs trois comparses savent faire vivre leurs classiques : le rock des années 70, les chansons d’amour des années 80, l’inspiration grunge des années 90 et le style plus épuré des années 2000, tout en faisant un rappel de morceaux de Led Zeppelin dont l’interprétation était fabuleuse.

C’est un groupe trop méconnu en Europe qu’il faut absolument (re)découvrir.

Voir la vidéo (notre sélection !)

5 mai, Eagles of Death Metal, le Métropolis

20160505_213040

Si les Eagles (Hotel California) avaient fait du Death Metal, ça aurait (soit disant) donné ce groupe. Malgré un concert d’une heure seulement dû au fait qu’ils jouaient en première partie du groupe canadien Death From Above, ils arrivent à mettre une ambiance terrible dès le premier morceau.

Leur genre rock inclassable est volontairement décalé, dynamique, drôle et généreux et on voit tout de suite qu’ils s’amusent sur scène et essaient d’en faire profiter le public ; et pour ne rien gâcher ils sont très bons musiciens.

Leur succès est vraiment justifié par leur talent et nous espérons vraiment qu’ils reviendront mais en tête d’affiche cette fois.

Voir la vidéo (notre sélection !)

 10 mai, The Brian Jonestown Massacre, la Tulipe

Ce collectif, est connu en partie pour leurs excès, leur volonté d’éviter les médias, leurs 16 albums et plus, mais surtout pour leur frontman qui joue du tambourin tout le concert.

Au début de la performance, ils nous annoncent déjà qu’ils devraient jouer un bon trois heures. Il faut au moins ça pour survoler leur discographie qui oscille entre rock psychédélique, shoegaze et folk.

Malheureusement ils sont également connus pour leur inconstance d’un concert à l’autre : et celui-ci ressemblait à une répétition. Il y a eu des discussions interminables pour savoir quel serait le morceau suivant, et une partie des musiciens avait l’air de s’ennuyer sévère.

Dommage, car après en avoir entendu parler, nous aurions vraiment aimé les découvrir sous leur meilleur jour.

Voir la vidéo (notre sélection !)

29 mai, Courtney Barnett, le Métropolis

courtney-barnettCe groupe australien découvert grâce à la très chère Radio666 juste avant notre départ de France commence à être connu au niveau international et c’est très mérité.

Leur chanteuse guitariste produit une pop garage inspirée parfois d’un style commun entre Kurt Cobain et PJ Harvey, et souvent d’un style totalement original.

Leur show nous a vraiment emmenés dans leur monde : passionné, onirique, et a réussi à nous mettre de très bonne humeur.

Ils ne vont certainement pas s’arrêter là dans leur progression. Vivement le prochain album.

Voir la vidéo (notre sélection !)

20 juillet, Marylin Manson, Centre Bell

En première partie de Slipknot, ils n’avaient qu’une heure pour nous en mettre plein les oreilles. Dire qu’il y a 15 ans les rôles étaient inversés…

Nous avions toujours voulu les voir au moins une fois, après les avoir surtout écoutés il y a justement 15 ans. Et bien voilà c’est fait. Mais ça devait être mieux à l’époque.

Certes on a eu droit à Sweat Dreams, the Beautiful People, mais ils se contentaient de faire (bien) leur travail…et n’ont égorgé aucun poulet. Ce n’était peut-être qu’une rumeur après tout.

Voir la vidéo (notre sélection !)

13 août, Céline Dion, Centre Bell

celinedionAprès toute cette violence, il nous fallait bien quelques beaux sentiments. En plus chez elle au Québec, elle a tout donné, et nous a même raconté des histoires drôles de ses enfants découvrant le climat local après avoir surtout grandi dans le désert de Las Vegas. Céline pose l’ambiance du concert dès le début, elle annonce « Ce soir, je reste avec vous, je ne sors pas de scène », offrant ainsi un spectacle intime et à la fois sobre et maîtrisé. Accompagnée d’un côté par des musiciens classiques, et de l’autre côté par une formation moderne, sa voix était vraiment mise en valeur. Elle a su nous remémorer certains souvenirs en interprétant ses plus grands succès comme L’amour existe encore, My heart will go on, S’il suffisait d’aimer, Vol… mais aussi des chansons plus récentes qui ont été pour nous de belles surprises. La chanteuse a également interprété de manière exemplaire les chansons Purple rain de Prince, The show must go on du groupe Queen ou encore River deep – Mountain high de Ike & Tina Turner…

L’émotion était omniprésente, ses fans ont salué ses performances avec plusieurs ovations debout. On sent l’amour que lui porte son public, celui-ci était d’ailleurs conquis et ne voulait pas la laisser partir.

Voir la vidéo (notre sélection !)

On a hâte de partager avec vous nos prochains concerts !

Catégories :Quotidien

Tagué:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

ÉVÈNEMENT

Notre arrivée à Montréal :21 juillet 2015

Instagram

Mes 3 petits chats 😍
Le dimanche, on se la coule douce 😋 ❄ Première neige 🇨🇦
J'ai tellement hâte de pouvoir me rouler dedans ☃️ Miam miam 😋 j'en connais une qui va se régaler... Bonsoir vous 3 😊 ! 🍁
%d blogueurs aiment cette page :